Sommaire

La maison en paille à ossature bois est la construction naturelle par excellence. En effet, ce type d’habitat ne fait appel qu’à des matériaux respectueux de l’environnement. Parfois considérée comme l'apanage des "fanatiques bios", la paille fait pourtant, aujourd’hui, partie du guide des matériaux de construction de maisons.

Pour mieux comprendre ce que sont ces maisons dites saines, découvrez leurs origines, leurs caractéristiques, ainsi que quelques précautions à prendre si vous tentez l’aventure de cette construction hors du commun.

 

Origines de la maison en paille ossature bois

La maison en paille ossature bois date des années 1890. Pour trouver la première construction, il faut se rendre aux États-Unis :

  • En France, ce sont les travaux de l’ingénieur Feuillette qui démontreront qu’une habitation en paille et en bois peut tout à fait être pérenne.
  • Feuillette construira sa maison en paille à ossature bois en 1920 dans le Loiret, à Montargis. Notons que cette maison existe toujours.

Au fil du temps, la science et la chimie faisant d’énormes progrès, de nouveaux matériaux de construction ont vu le jour :

  • La paille a ainsi longtemps été mise à l’écart, au profit des agglos et de la brique.
  • Vers la fin du XXème siècle, on constate un début de regain d’intérêt pour la paille. Il faudra cependant attendre le début des années 2000 pour que toute une filière s’organise.
  • Tout d’abord prônée par des fédérations, puis généralisée sur le plan normatif, la paille devient alors un véritable matériau pour la construction, avec des caractéristiques officielles.
  • À partir de ce moment, la paille peut être comparée aux autres matériaux de construction en termes de fiabilité et de robustesse.

Caractéristiques d’une maison en paille ossature bois

Une construction en paille à ossature bois peut être réalisée par un bricoleur averti :

  • Toutefois, avant de se lancer, il est impératif de suivre un stage auprès de la fédération des bâtisseurs de maisons en paille.
  • Cette formation est nécessaire, car tous les points critiques d’une telle construction sont abordés.

Paille et résistance au feu

La première caractéristique très importante, qui va à l’encontre de bien des idées reçues, est la résistance au feu :

  • En effet, la paille compressée (en botte) a une résistance au feu plus élevée que le bois.
  • Attention, la paille en vrac, non compressée, est au contraire hautement inflammable. Optez toujours pour une botte de paille.

Paille et résistance thermique

Grâce à son épaisseur et sa densité, la botte de paille possède également une très bonne résistance thermique. Si on compare la botte de paille avec deux autres matériaux courants, la brique et le parpaing, cette résistance est de :

  • 8,9 pour la paille ;
  • 3,33 pour le monomur ;
  • 0,26 pour le parpaing.

Paille et isolation sonore

La botte de paille permet d’atténuer de manière très significative les bruits extérieurs. Ainsi, l'atténuation mesurée se situe autour de 50 dB.

Maisons en paille : précautions à prendre lors de la construction

La construction d’une maison en paille avec une ossature bois demande plusieurs précautions, qu’il est impératif de respecter lors du montage pour garantir la pérennité de la construction.

Le premier ennemi du chantier est la pluie :

  • En effet, la maison en paille à ossature bois ne résiste aux précipitations qu'une fois que les murs en paille sont recouverts d’enduit, et seulement à ce moment.
  • Si, le temps de la construction, de la pluie est annoncée, il est donc impératif de couvrir avec des bâches les bottes de paille. En effet, malgré la forte compression de la paille, cette dernière ne tardera pas à pourrir.

La deuxième précaution concerne la paille en vrac, issue des découpes par exemple :

  • En effet, si la botte de paille a une excellente résistance au feu, c'est tout à fait le contraire pour la paille en vrac, qui s’enflamme très facilement.
  • Optez donc de préférence pour une botte de paille.

Dernière précaution, la première rangée de bottes de paille :

  • Elle devra être posée sur un socle en bois, sorte de semelle, afin d’éviter que la paille touche la dalle porteuse.
  • Le but de cette précaution est d'empêcher l’humidité de remonter dans la botte et, à terme, de la faire moisir.

Pour approfondir la question :

Maison en bois

Maison en bois : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour construire et aménager sa maison
  • 40 exemples de plans de maison
Télécharger Mon Guide

Ces pros peuvent vous aider