Pourquoi mon plancher OSB dans maison ossature bois sur plots béton se déforme?

Question détaillée

Question posée le 18/12/2016 par Elodie

Bonjour, j'ai une maison en bois modulaire de 2 ans sur plots bétons. Mon constructeur ne comprend pas pourquoi mon sol se déforme, l'impacte sur mon stratifié est catastrophique et je serais la seul à qui ça arrive. C'est un plancher osb lamélé collé en pose croisé. Pas d'étude de sol faite sur mon terrain sous prétexte qu'ils ont l'étude de la route le long de chez moi (l'étude de sol de mon terrain m'a pourtant été facturé!). Les 2 plus grosses déformations sont aux niveaux des jonctions des modules, les autre déformations apparaissent plus progressivement mais ça fait pas semblant! L'expert dommage ouvrage c'est débarrassé du problème en expliquant que les désordres ne sont que esthétiques, il n'a pas chercher d'explication. Une des lame du stratifié à cassé à cause des déformations du planché. En dessous de la maison j'ai un vide sanitaire et on ne voit pas de déformation à l’œil nu. Juste certaines tiges qui joignent la maison aux plots penche un peu. Le sol de mon terrain (Loire Atlantique) est de mauvaise qualité, il fait argileux, quand il pleut la terre colle beaucoup et quant il fait sec ça craque. Dans toutes les pièce sans exception, les plaques d'osb se lèvent, ils ont essayé de mettre en pression avec des vis et ça ne change rien, les plaques ne se renfoncent pas. Aidez moi s'il vous plait, à trouver une piste sur l'origine du problème. Merci d'avance.

Signaler cette question

3 réponses d'expert

Réponse envoyée le 18/12/2016 par youcef

bonjour .
votre maison est sujette à des tassement différentiels causés par les variations volumétriques du sol argileux gonflant ,( sur lequel reposent les plots béton).
votre constructeur semble ignorer Les règles de construction dans les sols argileux soumis au retrait-gonflement .sinon il aurai pu assurer la bonne assise des plots , en réalisant des fondations stables . à propos ,un dossier spécifique (aux sols sujets au retrait - gonflement) a été réalisé par le ministère en charge de l’environnement. Il contient notamment des fiches détaillées décrivant les mesures à prendre pour limiter les dommages sur le bâti existant ou les constructions futures de maisons individuelles.
fait accomplit , si la hauteur de votre vide sanitaire permet l'intervention de travaux, votre constructeur pourra envisager la solution qui consiste en la pose de nouveaux plots aux endroits convenables , mais après fouilles en puits d'au moin 1m de profondeur(ancrage mini pour un aléa moyen à fort) remplies de gros béton .
la remise à niveaux peut se faire ensuite à l'aide de vérins hydrauliques .
bonne chance .

Signaler cette réponse
3

personnes ont trouvé cette réponse utile

2 commentaires

Commentaire posté le 19/12/2016 par Anonyme

Un grand merci pour votre réponse, comme ça fait du bien d'avoir des pro qui me soutiennent et me proposent des solutions.
Comment pensez vous que l'on puisse rattraper les déformations déjà installé?
Mon constructeur disait qu'un ponçage des arrêtes des plaques qui se sont soulevées pourrait être fait si j'enlève moi même mon parquet pour qu'il accède au plancher OSB! J'ai dit non c'est pas une vrai solution !
Mais si il fait les travaux de renfort par plots de la manière que vous m'avez expliqué, est-ce que le ponçage des plaques est une solutions honnête? ou est-ce que je suis en droit de lui demander qu'il fasse un ré-agréage ou autre?
Merci d'avance.

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 20/12/2016 par Belle Lurette

Cette solution ne mènera à rien. C'est du "bricolage cache misère" ! Et les déformations continueront de se produire vous serez toujours ennuyé.

Signaler ce commentaire

Réponse envoyée le 19/12/2016 par Belle Lurette

Bonjour,
ne vous laisser pas faire ! Il y a de gros travaux de reprises à envisager et ce n'est pas vous qui devez en supporter le coût ! Commencer par envoyer une lettre recommandée avec Accusé Réception pour mettre en demeure votre constructeur de refaire le travail dans les normes. J'espère qu'il a une assurance.
Je crois que c'est grave, ce qui vous arrive et ce n'est même pas à vous de réfléchir sur la composition du terrain, les méthodes employées etc... C'est SON boulot et il vous doit un achèvement parfait et la pérennité de l'ouvrage ! Ne vous laissez pas faire ! J'insiste : La lettre recommandée est très importante. Je pense qu'au vu de la mauvaise foi du constructeur vous devrez aller en justice...
Évidemment que l'expert de l'assureur du gars (qui dit que les soucis ne sont QUE d'ordre esthétiques), n'a pas envie de payer les dégâts, donc il ne va pas reconnaître les malfaçons...
Certes, pour le moment il s'agit du sol, mais vous pouvez vous attendre à des désordres qui n'iront pas en s'arrangeant d'eux même. Vous pourriez vous retrouver avec des problèmes dans les murs et jusqu'à la toiture. N'attendez pas qu'ils arrivent...
Réagissez tout de suite, et demander au tribunal de déléguer un expert. (Un vrai)
Bon bon courage !

Signaler cette réponse
3

personnes ont trouvé cette réponse utile

1 commentaire

Commentaire posté le 20/12/2016 par Anonyme

Merci beaucoup pour vos conseils ! Vous avez totalement raison, j'ai peur car je suis bien consciente que c'est grave...

Signaler ce commentaire

Réponse envoyée le 19/12/2016 par JOSEPH

Visiblement, la fondation est sous-dimensionnée, ou en terrain non minéral, ou argileux plastique...
Une fondation sur plots nécessite d'être sûr de l'homogénéité du terrain.
Dans votre cas, ça s'enfonce aux endroit les plus chargés

Une longrine périmétrique complète est à envisager, après étude de sol, qui vous est due (mission G5 avec préco. de solution)

Signaler cette réponse
2

personnes ont trouvé cette réponse utile

7 commentaires

Commentaire posté le 20/12/2016 par JOSEPH

en fait, vos plots ne sont probablement pas assez profonds,
il faut ... les compléter jusqu'au bon sol (plots), ou régidifier l'ensemble pour qu'il monte et descende sans déformations localisées (longrine). L'assureur D.O. aurait du lancer le dossier, mais
vous pouvez contacter la décennale du constructeur, qui sera plus encline à négocier sans passer par la case procédure.

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 20/12/2016 par Anonyme

Bonjour, je viens enfin de me faire envoyer l'étude de sol de mon terrain qui existe finalement.
Tant de mal à l'avoir me fait penser qu'ils ont des choses à cacher. J'ai déjà pu trouver une grave erreur, car on conseil à mon constructeur de faire les travaux par temps sec en été, et ça a été fait en janvier sous la pluie, ils ont même dû vider de l'eau des trous des fondations. Je vous copie colle des extraits si jamais vous aviez d'autre conseil au vu de ce rapport! Dois-je mandater la société qui a effectuer cette étude à venir vérifier si les fondations correspondes à leurs conseils ? Merci pour votre aide à tous

6.2. Stratigraphie et valeurs de résistance mécanique
Les résultats des investigations mettent en évidence la stratigraphie suivante avec de haut en
bas :
- les sols de couverture 01,
- les limons 02,
- les granites 03.
6.2.1. Les sols de couverture 01
Ont été désignés sols de couverture 01 le premier niveau de terrain rencontré depuis la tête
des sondages.
- Aspect : terre végétale de couleur marron foncé
- Epaisseur : 0,2 m à 0,3 m,
- Cote de base : + 37,1 à +38,4 NGF.
Des variations de nature et d’épaisseur des sols de couverture 01 ne sont pas exclues dans
l’emprise du projet.

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 20/12/2016 par Anonyme

Encore moi, j'ai réussi à me faire expliquer le rapport d'étude de sol par les personnes qui l'ont rédigé. Ils me disent que ça ne devrait pas bougé si le niveau de profondeur préconisé est atteins. D’après ce que vous m'avez dit, c'est cohérent, qui dois demander et payer une mission G5 dans mon cas?

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 21/12/2016 par JOSEPH

le rapport d'étude de sol préconise le type de fondation qui a été réalisée? (préco incluse dans la mission G5) . si je comprends bien, les plots sont dans des limons argileux et ont été coulés en période de gonflement des sols,
.Sans l'étude complète , difficile de se faire une idée,
Mais le désordre ressort bien de la garantie décennale. Contactez l'assureur décennal du constructeur, pour trouver une solution transactionnelle, préférable à une procédure.

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 21/12/2016 par Anonyme

D'accord merci, je vais contacter la garantie décennal de nouveau (C'est bien la même que la dommage ouvrage? Mon constructeur me dit que c'est la même chose !). J'ai vu qu'on pouvait récuser un expert, donc si on me propose le même, je compte le récuser. Auriez vous d'autre conseil à me transmettre face à une assurance de toute évidence véreuse?
Merci

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 21/12/2016 par JOSEPH

non, la dommage-ouvrage, c'est votre assurance. Elle intervient si les locaux deviennent impropres par destination (c'est à dire inhabitables)
la décennale, c'est l'assurance de l'entreprise réalisatrice.
Elle garantit la tenue des ouvrages réalisés pendant 10 ans.

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 06/01/2017 par Anonyme

Merci pour vos réponses et conseils précieux.
Bien cordialement.
Elodie

Signaler ce commentaire

Ooreka vous remercie de votre participation à ces échanges. Cependant, nous avons décidé de fermer le service Questions/Réponses. Ainsi, il n'est plus possible de répondre aux questions et aux commentaires. Nous espérons malgré tout que ces échanges ont pu vous être utile. À bientôt pour de nouvelles aventures avec Ooreka !

Ces pros peuvent vous aider