7 conseils pour l'isolation d'une ossature bois

La structure porteuse de la maison à ossature bois est composée de montants de bois espacés de 40 à 60 cm. Ils permettent d'installer facilement bon nombre d'isolants. Bien calés entre les montants, il est possible de mettre jusqu'à 20 à 25 cm d'isolant contre 8 à 10 cm dans une maison traditionnelle.

Il s'agit de privilégier le confort thermique et acoustique mais aussi de réaliser des parois totalement étanches à la vapeur d'eau, l'humidité étant l'ennemi juré du bois !

Découvrez nos 7 conseils vous garantissant un confort maximal dans votre maison à ossature en bois.

Une isolation étudiée pour une maison écologique

Si vous utilisez des isolants à haute performance thermique et acoustique, vous pouvez faire de votre maison à ossature bois une maison passive qui ne nécessite que 15kWh/m2 par an en besoin de chauffage. Vous pouvez même en faire une maison à énergie positive qui produit plus d'énergie qu'elle n'en consomme.

Pour conserver l'aspect écologique du bois, privilégiez :

A tout prix, éviter l'humidité

Respiration, lavage, cuisson ou combustion du chauffage... Une maison avec ses occupants produit plus de 10 litres de vapeur d'eau par jour ! L'humidité est l'ennemi n°1 des maisons à ossature bois et il ne faut pas que l'isolation devienne un souci supplémentaire pour l'empêcher de s'évacuer.

Une maison doit être étanche à l'air mais elle doit aussi pouvoir laisser s'évacuer l'eau. Il existe des systèmes perméables à la vapeur pour ménager "la chèvre et le chou" !

  • Dans un premier temps, pensez à faire installer une VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) qui se chargera d'évacuer l'eau des pièces humides.
  • Ensuite, il existe des solutions pour chaque partie de la maison : cloisons, toiture et sol sont à traiter avec des isolants sous forme de panneaux ou en vrac à insuffler, par exemple.

Le choix d'un pare-vapeur

Le pare-vapeur est le système le plus efficace pour recouvrir l'isolant côté intérieur, donc dans l'espace chauffé. Il s'agit d'une sorte de membrane qui s'installe entre l'isolant et le parement de finition, empêchant le cheminement et la stagnation de la vapeur à travers les parois de la maison.

Cependant, pour être performant, il doit être posé de façon continue sur l'ensemble de la maison, même dans les angles, aux raccordements avec les différents ouvrants (portes et fenêtres) et dans les liaisons entre les parois verticales et horizontales.

 

Un confort acoustique encore plus performant

Le bois offre intrinsèquement un grand confort acoustique à condition que la conception de la maison soit effectuée dans les règles de l'art.

Pour une bonne isolation acoustique, il faut limiter :

  • les bruits d'impacts (pas, chutes d'objets etc.) transmis par les planchers et les parois verticales ;
  • les bruits aériens propagés par les cloisons donnant sur l'extérieur.

Des isolants performants s'imposent donc !

La performance des isolants reposent sur leur souplesse, leur élasticité et leur capacité d'absorption, c'est ce que l'on appelle l'effet masse-ressort. Pour une isolation acoustique renforcée, deux couches d'isolants sont parfois nécessaires.

Comment isoler les planchers ?

La majorité des sols est constituée de poutres en L, posées sur un support béton ou des piliers béton et/ou bois. Il existe des isolants conçus pour s'adapter à cette configuration.

Comme pour les cloisons et la toiture, ces isolants doivent être associés à une membrane pare-vapeur pour mieux maîtriser l'étanchéité de l'air.

Il est courant de choisir des isolants en vrac qui peuvent être soufflés afin de permettre une meilleure couverture dans les différents coins et recoins.

Le choix d'un isolant naturel

Outre les traditionnelles laines de verre, de roche ou de ouate de cellulose, il existe d'autres isolants parfaitement adaptés aux maisons à ossature bois :

  • Le chanvre mélangé à la chaux aérienne forme un enduit pour le remplissage des maisons à ossature bois. En plus, il offre une excellente protection contre les rongeurs !
  • L'écorce de chêne liège, en panneaux ou en vrac est parfaite pour l'isolation des dalles, de la toiture et des murs, surtout dans les pièces humides.
  • Les fibres de lin en vrac permettent d'atteindre les endroits les plus difficiles d'accès. Leur principal atout réside dans leur bonne isolation des bruits aériens.

Quid de l'isolation par l'extérieur

L'isolation par l'extérieur d'une maison à ossature bois, permet de gagner en superficie à l'intérieur. En outre, la conductivité thermique du bois, 20 fois inférieure à celle du béton, favorise de bons résultats avec ce type d'isolation.

Le coût de cette technique est plus élevé que l'isolation par l'intérieur. En effet, l'isolation par l'extérieur nécessite la pose d'ossatures spéciales et d'importants travaux pour éviter les ponts thermiques.

L'isolation par l'extérieur favorise également votre confort l'été car elle bloque les calories sur la surface externe de la paroi.

Ooreka vous en dit plus

Vous connaissez maintenant quelques techniques pour isoler au mieux votre maison en bois et vous garantir un maximum de confort.

Si vous en êtes au stade du projet pour votre maison, nos contenus peuvent vous intéresser, à commencer par notre guide de l'isolation.

Et si vous vous penchiez sur la construction de maison bioclimatique ou celle de maison passive en bois pour construire un logement respectueux de l'environnement.

Maison en bois : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour construire et aménager sa maison
  • 40 exemples de plans de maison
Télécharger mon guide
Maison en bois